Noces de Soie | 6 bonnes raison de (ne pas) se marier…
Wedding Planners passionnés et spécialisés dans les mariages sur mesure. Chez nous pas de pack pré-établis. Notre thème c'est vous...
Mariage en Corse et ailleurs - Organisation de Mariage - wedding planner - organisateur de mariages - mariage - scénographie - décoration - événement - organisateur de soirées
1705
post-template-default,single,single-post,postid-1705,single-format-standard,ctct-stockholm,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

6 bonnes raison de (ne pas) se marier…

Bon ben c’est fait, ce week-end j’ai lu un article sur le Huffington post francais sur les 6 bonnes raisons de ne pas se marier d’après Leah Hager Cohen, auteur de I Don’t Know: In Praise of Admitting Ignorance, et il ne m’en a pas fallu plus pour être titillée. Du coup les raisons que cette auteur pourrait me donner m’intéressent, alors c’est parti pour les 6 bonnes raisons de ne pas se marier…

  1. « Parce que ne pas être marié ne veut pas dire être seul… »
    J’avoue que je suis d’accord. On peut très bien vivre en concubinage avec la même personne jusqu’à la fin de sa vie. Apparemment les couples non mariés préfèreraient « retrouver des amis autour de grosses assiettes de soupe et de croûtons, voyager sur la route et rencontrer des étrangers, travailler pour des causes sociales, nager dans l’océan, jouer du violon dans un groupe amateur ». J’avoue que je n’y vois pas le mal, alors disons que les couples mariés préfèrent être marié et « retrouver eux aussi des amis autour de grosses assiettes de soupe et de croûtons, voyager sur la route et rencontrer des étrangers, travailler pour des causes sociales, nager dans l’océan, jouer du violon dans un groupe amateur ». Être marié cela ne signifie pas non plus qu’on ne peut pas être« entouré d’amis, d’amants, de sœurs, de frères, de voisins et de collègues ». Oops ! En théorie, pour ce qui est d’être entouré « d’amants » quand on est marié, c’est niet ! Mais les couples vivant en concubinage ne s’entourant pas plus d’amants, de qui parle-t-on au juste ?
  2. « Parce que l’amour est un mystère… »
    Là encore je confirme. « Et le mariage, par définition, est un contrat, pur et simple. Je ne veux pas, ni n’ai besoin, que mon amour soit limité par des papiers ou des termes légaux. ». Mouais ! Selon moi, le mariage n’est pas un contrat mais un engagement, une promesse. C’est le mariage civil qui se dote d’un contrat et c’est l’état français (et j’avoue qu’ il n’est pas le seul)  qui a rendu ce contrat obligatoire à chaque mariage. Il est beaucoup d’état où on se marie sans signer le moindre contrat… «  Ce qui fait la beauté de l’amour est qu’il n’est pas défini — et en perpétuelle mutation. » Soit, faut-il alors cesser de s’avouer son amour, ne pas en parler tel un secret bien gardé. Faire une demande en mariage ce n’est rien d’autre que d’avouer à une personne qu’on l’aime au point qu’on a le sentiment qu’on l’aimera jusqu’à la fin de sa vie.
  3. « Parce que la véritable sécurité vient lorsque l’on connaît votre vraie personnalité et qu’on vous aime quoi qu’il arrive. »
    « Se sentir reconnu et aimé par les personnes qui vous entourent – amants(encore eux ;p ), collègues, amis — procure la plus grande sécurité. Pas besoin d’être marié pour en profiter ». C’est vrai. Inutile d’être marié pour être aimé et se sentir aimé. Mais on en peut pas nier le fait qu’une personne qui vous aime au point de s’y engager pour la vie, c’est plus que rassurant. L’amour est en perpétuelle mutation mais surtout, il n’est pas rationnel. Et c’est ce qu’il y a de beau dans le mariage, dans cet engagement que l’on fait pour la vie. Il n’est pas rationnel. Juste émotionnel.
  4. « Parce que vous pouvez quand même avoir la bague. »
    « Parce que, après avoir été avec mon copain pendant cinq ans, j’ai compris que je cherchais quelque chose de plus traditionnel: un symbole tangible de notre connexion, quelque chose que j’aurais avec moi à tout moment, que je pourrais toucher. » Mais tout est là. L’acte de mariage est un symbole tangible de la connexion entre deux êtres. Porter une alliance ce n’est rien d’autre que porter le symbole d’une union que l’on veut exceptionnelle. Le terme de « non mariage » vient du fait que les sociétés occidentales ont associé le mariage à l’obligation contractuelle imposée par l’état. La vérité c’est que des 4 piliers traditionnels dits fondamentaux du mariage qui sont généralement la liberté, l’indissolubilité, la fécondité (dans le sens de la construction d’une famille), et la fidélité on s’est débarrassé de l’indissolubilité même si on l’espère. La vérité c’est surtout qu’une cérémonie de « non mariage » reste à mon sens une cérémonie de mariage. Libre aux couples amoureux de ne pas informer l’état, ou telle communauté religieuse pourvu qu’il y ait un témoin.
  5. « Parce que vous pouvez rompre. »
    euh ! Jusqu’à preuve du contraire, les couples mariés aussi. Être marié vous aide juste à vous rappeler (ou pas, je l’admets)  que c’est par amour que vous vous êtes unis.
  6. « Parce que vous pouvez toujours vous marier l’année prochaine. Ou la prochaine. Ou celle d’après. »
    C’est vrai, et je suis assez d’accord. Non pas sur l’état de procrastination, mais sur l’incertitude. Inutile de faire une demande ou d’en accepter une si on est pas amoureux. Par définition celui ou celle qui fait une demande en mariage est sûr de ces sentiments, celui ou celle qui l’accepte est sur des siens. Une demande en mariage doit tenir plus de l’instinct que de la raison. Il n’y a pas de garantie sinon qu’à un moment X on a aimé au point de faire la promesse que ce serait pour la vie, au point de faire un pari sur notre couple.

La vérité, c’est qu’il n’y a pas vraiment de raisons de se marier ou de ne pas se marier excepté l’envie. Si l’agnostique que je suis est aussi fascinée par le mariage, ce n’est pas parce que j’ignore qu’on peut se tromper, qu’on a aucune certitude sur rien excepté sur le fait d’exister ( cogito ergo sum ). Si l’agnostique que je suis est aussi fascinée par le mariage, c’est surtout parce qu’à un moment donné s’en remettre à l’instinct c’est aussi admettre que la raison n’est pas à la source de toute intelligence mais qu’elle peut aussi être au service de l’instinct et de l’émotion. Ce n’est pas la raison qui nous pousse à peindre où à aimer au point de se marier. Pourtant il est des mariages et des œuvres d’art qui nous prouvent tous les jours qu’instinct et émotion ont été suivi avec raison.

Anghj.

Photo : © Anghjula Mattei. « D & G, moi aussi je parie sur vous »